Il vaut la peine de s’y arrêter un moment!

thethinker.jpg

Je pense qu’un homme est ce qu’il se souvient de lui-même. On ne se souvient vraiment que de ce qui nous en est destiné.
Par exemple, je suis ce que je me souviens d’être.
« On ne se souvient pas des jours, on se souvient des instants. »(Cesare Pavese)
C’est pourquoi les gens changent apparemment ou ont des dispositions différentes.
Chaque fois on se souvient d’autres choses sur soi-même.
« L’être que je serai après la mort n’a pas plus de raisons de se souvenir de l’homme que je suis depuis ma naissance. « Marcel Proust)
Question des questions!
Qui suis-je ?
Venant du fond des temps elle se transmet, intacte, de génération en génération.
Cette lancinante question est en elle-même un aveu: l’homme vit, l’homme pense, l’homme cherche, l’homme meurt, l’homme ne connaît ni son origine, ni sa destinée, ni sa raison d’être.
Au delà de ses indéniables exploits techniques, l’homme transmet ainsi son incertitude, son angoisse et son désespoir: face à cette question importante la seule chose qu’il sache c’est qu’il ne sait pas.
Quelqu’un a défini par une boutade la croyance athée: « L’homme a pour père le singe, pour guide le hasard et pour fin le néant ».
Un journal scientifique récent confirme: « Malgré les efforts des scientifiques de toutes disciplines – physico-chimistes, microbiologistes, généticiens, cosmologistes, océanographes -, nous ne pouvons toujours pas affirmer où, quand et comment est apparue la vie sur Terre. »
Qui suis-je ?
Un simple agglomérat de 30 milliards de milliards de particules inanimées qui se sont judicieusement regroupées par hasard en dépit des lois fondamentales de la thermodynamique et en faisant exploser les calculs de probabilité?
Un lointain descendant de protozoaire et un arrière petit fils de singe?
Une créature de Dieu, conçue d’une étrange et merveilleuse manière, faisant partie d’un plan précis, et ayant devant elle un choix capital pouvant déboucher sur une relation avec son Créateur, sur la découverte de la joie, de la paix et du bonheur?
Il vaut la peine de s’y arrêter un moment!

Ce qu’en pensent les hommes
Au travers des siècles les érudits ont toujours essayé de cerner l’être extraordinaire qu’est l’homme.
Les pensées suivantes ont retenu notre attention:
« L’homme, un être exceptionnel
Il est bien des merveilles en ce monde, il n’en est pas de plus grande que l’homme. » (Sophocle v. 495-406 av. J.-C)
« L’homme est Dieu par la pensée. »( Alphonse de Lamartine, 1790-1869)
« L’homme étouffe dans l’homme. « (Jean Rostand, 1894-1977)
« L’homme, un être limité.Chacun de nous a un jour, plus ou moins triste, plus ou moins lointain, où il doit enfin accepter d’être un homme. »( Jean Anouilh, 1910-1987)

La chute et la conscience du mal
Chute: « Borné dans sa nature, infini dans ses voeux, l’homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. »( Alphonse de Lamartine, 1790-1869)

Méchanceté: « L’homme est un loup pour l’homme. » (Plaute 254-184 av. J.-C)

Egoïsme: « Homme! Il est d’autres hommes. »( Robert Desnos, 1900-1945)

Orgueil: » L’Homme non plus seulement « un être qui sait » mais un être « qui sait qu’il sait »( Teilhard de Chardin, 1881-1955)

Perte de la liberté: » Ils ne sont pas tous libres ceux qui se moquent de leurs chaînes. »( G.E. Lessing, 1729-1781)

Conscience du mal: « Je ne sais pas ce que peut être la conscience d’une canaille, mais je sais ce qu’est la conscience d’un honnête homme: c’est effrayant. »( Hermant, 1862-1950)

Essai de définition de l’homme
« L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature; mais c’est un roseau pensant. Il ne faut pas que l’univers entier s’arme pour l’écraser: une vapeur, une goutte d’eau suffit pour le tuer. Mais, quand l’univers l’écraserait, l’homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu’il sait qu’il meurt, et l’avantage que l’univers a sur lui, l’univers n’en sait rien. » (Blaise Pascal,1623-1662)

« Dire que l’homme est un composé de force et de faiblesse, de lumière et d’aveuglement, de petitesse et de grandeur, ce n’est pas lui faire son procès, c’est le définir. »( Denis Diderot, 1713-1784)

Homme et perfection
On raconte que Socrate (470-399)se promenait en plein jour une lanterne à la main. « Que cherchez-vous? » lui demanda-t-on. » Un homme! « répondit-il.

« Il n’y a point d’homme dans le monde. J’ai vu dans ma vie des Français, des Italiens, des Russes; je sais même, grâce à Montesquieu, qu’on peut être Persan; mais quant à l’homme je déclare ne l’avoir rencontré de ma vie; s’il existe c’est bien à mon insu. »( Joseph de Maistre, 1753-1821)

Homme et Dieu
« Si l’homme était parfait, il serait Dieu. »( Voltaire 1694-1778)

« Voici l’Homme! « (Jésus Christ).( Ponce Pilate, Gouverneur romain de 26 à 36)

Une triste histoire
Dans un sens la Bible, c’est l’histoire de l’homme. C’est là que nous trouvons et notre origine et notre destinée. A travers l’histoire d’autres hommes, il nous est possible de découvrir notre propre histoire.

La création à l’image de Dieu (Genèse chapitres 1 et 2 Genèse 1-2)
Dieu a créé l’homme « à son image », d’une façon souveraine.
Il souffla en lui une « respiration de vie » et l’homme devint ainsi une « âme vivante ».
Cette particularité distingue l’homme de toutes les autres créatures.
L’homme possède une intelligence incomparable, une volonté individuelle, une capacité d’apprécier, de choisir, d’inventer, de communiquer, d’aimer…

Créé parfait, moralement et physiquement, Dieu a voulu pour l’homme ce qui était « très bon ».
Il le plaça dans un environnement agréable, lui confia des responsabilités importantes, et la possibilité de vivre dans sa communion ou de se détourner de lui.
Ainsi nanti et instruit des conséquences de ses choix, l’homme était devenu une créature responsable.

La chute (Genèse 2 et 3 Genèse 2-3)
Pourquoi l’être humain, ayant tout à satiété, a-t-il voulu la seule chose que Dieu ne lui avait pas permise, et dont il n’avait pas besoin?

La tactique de la tentation peut se résumer en 3 points:

Satan (l’Adversaire) jette le doute sur ce que Dieu a dit,
Il ment en ce qui concerne les conséquences de la désobéissance,
Il laisse entendre que Dieu le prive de quelque chose de bon.

Contre toute attente Adam et Eve firent confiance à Satan plutôt qu’à Dieu.
Ils se détournèrent ainsi de leur Créateur pour écouter une créature et eurent à supporter, ainsi que leur descendance, les lourdes conséquences de leur désobéissance.

Le péché
Le péché c’est la transgression de la loi de Dieu.
C’est ne pas faire ce que Dieu commande et faire ce que Dieu interdit.
La Bible fait une différence entre le péché et « les péchés ».
On a parfois comparé le péché à un arbre et les péchés aux fruits que porte cet arbre.
Le péché est entré dans le monde par la désobéissance d’Adam et d’Eve, il est universel et héréditaire: la nature pécheresse des parents est transmise aux enfants et, dans ce domaine, tous les hommes sont égaux.
Les péchés sont liés à la responsabilité personnelle et là, tous les hommes sont différents.
Néanmoins tout être humain manifeste son penchant au mal en violant le commandement d’amour envers Dieu et envers son prochain, et en cédant de diverses manières aux convoitises et tentations.

Conséquences de la chute
Sur le plan physique: fatigue, souffrance, maladie et mort corporelle.
Sur le plan spirituel: relation de l’homme avec Dieu coupée (mort spirituelle).
L’homme devient esclave de Satan à qui il a obéi.
Juste condamnation de Dieu.

Sur le plan moral: Connaissance du bien, sans pouvoir l’accomplir; connaissance du mal, sans pouvoir s’en libérer .
Malgré la chute l’homme garde sa liberté et sa capacité de choix si bien qu’il peut toujours, de façon responsable, écouter la voix de Dieu (par le moyen du message biblique) ou s’en détourner. (Hébreux 4:7 Hébreux 4:7; Apocalypse 22:17 Apocalypse 22:17)
(Source: http://www.info-bible.org/cinq/homme.htm)

Publié dans : Non classé | le 22 août, 2011 |Pas de Commentaires »

Comme si c’était hier!

images3.jpg

Du haut de mon âge je me replonge parfois dans mes souvenirs.. Pourquoi parler des fantômes ?Parce que les fantômes représentent souvent des souvenirs J’en ai justement un à vous raconter.Ce souvenir est une expérience troublante que j’ai fait lorsque j’avais 25 ans.
Il s’agit de quelque chose qui a bouleversé mon existence et a marqué un tournant dans ma vie.
C’était le 14 septembre 1978. Et vous, que faisiez-vous en septembre 1978? Certains d’entre vous n’étaient pas encore nés. Moi, je me souviens de ce jour comme si c’était hier.
Et aujourd’hui encore, 32 ans après, je m’en souviens comme si c’était hier.Pourtant la mémoire n’est pas linéaire,elle est sélective et elle garde en elle des bribes de vie…
Je me souviens du jour, de mon mariage, de la petite robe blanche,de son costume gris, de la soirée dans un petit restaurant de la  forêt  de Trivale,le restaurant « Cornu Vanatorului » … Ses  parents  bien jeunes encore,sa soeur encore une fillette,… Je me souviens de ma mère nous annonçant qu’elle avait divorcé de mon père la veille de ce jour-là …Mon frère et sa fiancée… quelques amis pour l’occasion. Moi, coiffée et maquillée très simplement,la robe se suffisait à elle-même…Je n’ai pas voulu me sentir déguisée…
C’était l’an dernier pour moi,de la vie d’étudiante et l’an premier pour lui d’ingénieur stagiaire… Nous étions émus et timides. Nous entrions dans un monde nouveau.
Mon cauchemar venait de commencer…Au bout d’un an,j’ai bien compris cela. Un cauchemar qui a duré 16 ans.
Quand j’analyse un peu je me dis que les seules précieuses réalisations de cette période sont mes deux enfants.Et mes réalisations professionnelles.Elles ont accaparé toute ma vie.

Publié dans : Non classé | le 21 août, 2011 |Pas de Commentaires »

Ma maison énergétique…

visual131902067bd944f0b9c9e4f04064e337.jpg

Ce matin je me sens bien et pleine d’énergie …
Je me sens amoureuse de moi, amoureuse de la vie,je me sens soulagée et calme…
Aucune angoisse, aucun souci à l’horizon,mon sommeil a été plus que parfait,un sommeil profond et réparateur,je suis beaucoup plus reposée ce matin.C’est formidable…
C’est comme si je devenais encore plus lucide dans mes pensées, dans mes agissements et dans la façon de voir la vie.
A  force  de vivre des situations de stress,j’avais tendance à absorber leur charge émotive,je sentais m’alourdir.
Mon système était devenu surchargé,j’avais besoin de le libérer de sa surcharge.Ce fut une expérience extrêmement pénible.J’ai retrouvé  mon équilibre énergétique simplement par la force de ma volonté.J’étais sur le point  de brûler  mon moteur en le faisant tourner à vide.
En d’autres mots, j’ai réussi à réparer ma maison énergétique afin que mon corps physique puisse l’habiter convenablement et y vivre harmonieusement et en santé.

Publié dans : Non classé | le 19 août, 2011 |Pas de Commentaires »

UN VOYAGE EXALTANT DANS L’INCONNU…

15977db813724271f.jpgf3c0p1.jpg

J’ai traversé , ces dernières années,  tant de turbulences et j’ai connu des transformations radicales….Mais je ne suis pas encore un papillon, et je ne peux pas encore voler…

Imaginons notre vie comme un énorme labyrinthe fait de couloirs et de chemins qui se croisent et nous amènent à des salles où nous pouvons faire l’expérience nécessaire à notre évolution.Un labyrinthe évolutionnel, un passage a onze portails.
Chacun d’entre eux est une sorte de station d’intensification vers une nouvelle fréquence d’énergie.
Ces passages ressembent à une écluse sur un canal.
Une fois que le passage a été activé et passé, nous commençons un intense processus de transformation et d’initiation dans la mesure où nos êtres sont soumis à un nouveau modèle fréquenciel.
Explorons ces fréquences et nous parviendrons à maîtriser les leçons de chaque portail jusqu’à ce que nous parvenions au dernier d’entre eux.
Chaque portail détient une note vibratoire unique avec laquelle nous devons nous aligner dans un état harmonieux de résonnance.
C’est un processus d’alignement qui nous permet le recalibrage nécessaire au voyage plus avant dans l’Invisible.

LE PREMIER PORTAIL
Guérir nos Coeurs
Nous passons le Premier Portail …
Nous laissons les vieilles références et nous entrons dans le royaume vierge et mystérieux de l’Inconnu.
L’air devient une substance aqueuse qui ressemble à l’eau.
Il y a des courants subtiles de l’Invisible.
Notre attention doit se porter ici sur la guérison des émotions.
Cela demande un processus constant de laisser-aller, une réévaluation continue de nos anciennes façons de ressentir, penser et être.
Beaucoup de relations sont soit réajustées soit dissoutes quand nous passons le Premier Passage.
Parralèllement à la guérison de nos coeurs si primordiale, nous faisons l’expérience de l’activation de notre Coeur Unique, donnant naissance à notre nouveau corps émotionnel.
Souvent durant la traversée du Premier Portail, nous rencontrerons quelqu’un qui incarne notre Amour Réel.
Quand cela se produit, un sentiment immense d’un nouvel amour profond innondera nos êtres, activé par notre alignement profond de l’Essence, nous plongeons dans une extase sublime qui par la suite va recalibrer nos corps émotionnels.
Cela peut être à la limite du supportable parce que nous n’étions pas habitués à une telle puissance d’Amour.
Parce qu’elles font remonter à la surface tellement de problèmes non résolus provenant de nos anciens corps émotionnels, bon nombre de ces relations d’Amour Vrai propres à la traversée du Premier Portail, ne prennent jamais racines et ne fleurissent jamais.
Elles ont pour mérite de nous montrer le potentiel de notre amour le plus profond et de révéler l’emplacement des attaches que nous avons dans la dualité.
Elles nous donnent ce combustible nécessaire à l’éxécution de notre transformation, nous donnant les opportunités nécessaires pour clarifier et faire face à tout ce qui nous empêche d’avoir des relations saines, entières et détachées (non dépendantes de l’autre)
LE DEUXIEME PORTAIL
Et les deux deviendront Un
Notre passage d’un Portail à un autre se fait selon un timing naturel qui nous laisse le temps de transformer et de recalibrer nos êtres essentiels.
Le Deuxième Portail représente la fusion des désirs que nous avons au plus profond de notre coeur avec nos aspirations spirituelles les plus élevées.
L’assouvissement des desirs de notre coeur constitue la phase suivante de notre chemin spirituel.
De la sorte, la séparation antérieure qui existait entre le « personnel » et le « spirituel » est surpassée.
L’idée-force du Deuxième portail est de devenir Un.
Cela permet un procédé intense de réunification de toutes nos polarité intrinsèques : masculines et féminines, la Lune et le Soleil, la Terre et les Etoiles.
Nos nouveaux corps émotionnels sont renforcés, ce qui ancre plus encore le Coeur Unique.
Nous représentons alors les Etres d’Amour d’au-delà des Etoiles : un Amour plus profond, plus vaste que nous n’avions jamais connu en tant qu’Amour Vrai.
La réunion de ces Etres d’Amour d’au-delà des Etoiles revenus dans l’Etre Unique crée le passage à un nouvel état plus élevé d’Amour appelé l’Amour Supérieur.
Notre voyage à travers le Deuxième Portail prendra plus de trois ans.
Nous découvrirons alors que nous nous sommes énormément transformés, bien plus que nous ne l’aurions imaginé.
Nous deviendrons des Etres Terre-Etoile.
Nous incorporerons tous les niveaux d’Amour.
Les changements qui accompagnent le passage du Deuxième Portail s’étendent au-delà de tout ce que nous avons pu connaître.
Mais il est important de se rappeler que ce n’est que le début.
Comme ces deux Portails, la suite du voyage doit être explorée et testée.
LE TROISIEME PORTAIL est l’ expansion en un Etre Unique.
Ceci est quelque peu différent de l’ancien concept d’Unicité.
L’Etre Unique est un organisme vivant, organique et unifié.
En réalité, nous faisons tous partie de cet Etre Unique.
Quand nous réalisons pleinement cela et que nos actions sont alors dictées par cette intrication, alors notre Etre Unique devient vivant.
Le Troisième Portail donne également naissance à de nouveaux modèles de relations.
Celle-ci seront des formes très évoluées d’associations, quelque peu différent de tout ce que nous avions pu connaître jusqu’à présent.
Les Nouvelles Associations se font entre les Etres Essentiels et non pas entre les mois personnels comme cela se produisait dans nos anciens modèles de comportement.
Ces nouvelles relations libérées de tout karma sont maintenant devenues possibles.
Après que ces Unions Sacrées entre Etres Essentiels soient établies, quand les  » Deux  » deviendront  » Un « , alors nous serons prêts à accepter le relachement des relations  » exclusives  » entre deux personnes.
Où l’adage  » deux c’est une compagnie, trois c’est une foule « , nous nous joindrons finallement ensemble en un Etre Unique constitué par un nombre illimités de personnes.
L’expression de notre Amour à coeur ouvert ne se verra plus limitée à quelques personnes.
Il y a beaucoup à faire pour intégrer les énergies du Troisième Portail.
Vous pouvez commencer par finaliser tous les dossiers en attente dans vos vies.
Payer vos dettes, résoudre les relations malicieuses, nettoyer tous les fouillis qui résident dans votre vie et dans votre être. Retirez tout jusqu’à ce qu’il ne reste que votre Etre Essentiel.
Soyez Vrai, quoi qu’il en soit.
Soyez toujours conscient de l’Etre Unique à tout moment.
LE QUATRIEME PORTAIL est le plus important de tous ceux que nous avons connus jusqu’alors.
C’est comme si nous avions vécu jusqu’alors dans une bulle d’air sous les eaux.
Pendant la processus du Quatrième Portail, une inversion/conversion aura lieu. Après, nous vivrons dans une bulle d’eau dans les airs.
Il y aura d’autres commentaires sur l’aspect entier des autres portails…

(compilation tirée du site de Sonia Deffrennes)

Publié dans : Non classé | le 19 août, 2011 |2 Commentaires »

Ces vieilleries…

8535716.jpgtumblrlk1zgvtl4z1qhn4sdo1500large.jpglamechantevintageries300x234.jpg

L’idée de ce post m’est venue en regardant dans une de mes armoires.La plupart sont des vêtements  qui ne seront pratiquement jamais portés (peut-être une fois ? ou deux?). Je garde ces tenues, je les stocke,mais j’en ai déjà trop .Le problème est juste que … je n’ai pas où les porter. Je suis shopaholic.
Je suis  une archéologue du vêtement. D’où vient cet intérêt si grand pour ce qui est vieux, pour ce qui est passé? Ma passion pour les vieux vêtements et accessories, timide d’abord, puis de plus en plus audacieuse est incroyable.J’entre dans ces boutiques pour chercher des vêtements, des sacs, des chaussures aussi ,qui vont me rendre plus belle, plus heureuse, qui vont me permettre d’oublier la grisaille de mon existence. J’ai vraiment une passion pour tous ces objets. En tombant dans cette passion, j’ai arrêté de faire les magasins et d’acheter par compulsion des choses qui ‘abiment ou se « démodent » en une saison. Le vintage, c’est aussi l’intemporalité et la qualité. Pendant une période de crise, telle que nous traversons, on considère beaucoup plus  ces objets intemporels. Le présent que nous vivons est si pathétique que nous devons recourir aux charmes du passé .
Toutes les deux semaines environ je fais des courses folles dans ces magasins second hand à des prix dérisoires. Pas seulement  à cause du prix, mais aussi parce que l’on trouve des pièces uniques et extraordinaires Je devrais stopper cet énergumène.
Vintage est une dépendance a laquelle je ne peux pas échapper et je sais que je ne vais jamais m’en guérir. Ces vêtements ont une histoire,la plupart d’entre eux sont pleins de charme et de mystère. C’est magique un vêtement qui a une histoire. On peut rêver de celle qui l’a porté, se poser des questions sur son histoire, un vrai moteur pour l’imagination et une vraie valeur ajoutée pour un vêtement qui sorti d’usine n’a pas d’ame habituellement. Cette folie m’a touchée il y a quelques années déjà. J’ai des fringues second hand, qui n’ont rien d’exceptionnel, et j’ai des pièces vintage.Quelle est l’histoire de ces vêtements ? Quels secrets révéleraient-ils ces vieilleries s’ils pouvaient parler ? Oui, j’achète des vêtements, mais je ne dépense pas des sommes extravagantes. Je n’achète pas n’importe quel vêtement. Je suis  passionnée par les habits originaux et résistants..
Synonyme de seconde vie, le vintage bien compris ne doit jamais être porté des pieds à la tête comme un costume d’époque. Il impose un subtil mélange de styles, pour n’en créer finalement qu’un seul: le sien. Porter des vêtements usés, c’est vintage. Cela attire de plus en plus  les personnes fatiguées de médias culturels pauvres, d’un internet usé, de la publicité et des annonces. Il semblerait qu’il y ait dans le vintage, plus de profondeur, plus de romance.Pour avoir un style vintage, il faut en plus savoir le porter. Personne ne te dira que cette vieille robe est une ordure si tu sais la porter.

Publié dans : Non classé | le 17 août, 2011 |Pas de Commentaires »

Dès que la journée commence…

mmm.jpg

Encore un jour!La nuit s’enfuit,le ciel se dore,le soleil luit.J’ai bien dormi ! Dès que la journée commence, je demande à Dieu son secours…
« Seigneur, dans le silence de ce jour naissant
je viens te demander la paix, la sagesse, la force.
Je veux regarder aujourd’hui le monde
avec des yeux remplis d’amour,
être patient, compréhensif, doux et sage.
Voir au-delà des apparences tes enfants
comme Tu les vois Toi-même
et ainsi ne voir que le bien en chacun.
Ferme mes oreilles à toute calomnie,
garde ma langue de toute malveillance,
que seules les pensées qui bénissent
demeurent en mon esprit.
Que je sois si bienveillante et si joyeuse
que tous ceux qui m’approchent sentent Ta présence.
Revêts-moi de ta bonté, Seigneur,
et qu’au long de ce jour je Te révèle. »
(PRIERE DU MATIN-Claude Jeukens ,
Recueil de prières composés pour les Groupes de Jeunes de Verviers ,Belgique).

Publié dans : Non classé | le 17 août, 2011 |Pas de Commentaires »

Tout ça pour dire que j’apprécie encore ce blog: www.moshemordechai.wordpress.com/

images2.jpg

Depuis quelque temps je suis un excellent blog, vraiment original, dont l’ auteur est clairement bourré de talent, qui sait faire réfléchir ses lecteurs et qui m’enthousiasme…
Je le lis régulièrement, et spécialement les sujets qui touchent à la littérature.
Combien de fois me suis-je dit « merde qu’est-ce que j’aimerais écrire comme ça !.. ». Mais je me suis contenté à faire de ses commentaires…Beaucoup de bêtises, pas mal d’avis-vite-dits qui n’intéressaient  pas toujours..Oui je sais, je suis chiante avec toutes ces choses…
Quelle ne fut pas ma surprise ce soir quand j’ai constaté que  mon accès à ses pages a été bloqué par l’auteur.
Qu’est-ce qui le motive ?Il attend quoi de ceux qui le lisent??
Si mes commentaires lui ont fichu des migraines, c’est si désarmant.Je ne vois pas pourquoi ils devraient soulever une telle réaction.En tant que personne d’une part, et enseignante d’autre part ,je n’ai pas fait des commentaires déplacés ou insultants.Au contraire ils sont extrêmement bien pensés et formulés. Évidemment  ça pince un peu mon orgueil. Déjà, mépriser de manière définitive et brutale les personnes qui ne pensent pas comme lui, m’étonne. Allez, la plainte est terminée! J’espère que je vais pas avoir à faire ça trop souvent.
Tout  ça pour dire que j’apprécie encore ce blog:

www.moshemordechai.wordpress.com/..

Publié dans : Non classé | le 15 août, 2011 |Pas de Commentaires »

Il y a le ciel, le soleil et la mer…

deguelt1.jpg

Allongés sur la plage
Les cheveux dans les yeux
Et le nez dans le sable
On est bien tous les deux
C’est l’été, les vacances
Oh, Mon Dieu, quelle chance!
Il y a le ciel, le soleil et la mer
Il y a le ciel, le soleil et la mer

Ma cabane est en planches
Et le lit n’est pas grand
Tous les jours c’est dimanche
Et nous dormons longtemps
A midi sur la plage
Les amis de notre âge
Chantent tous: le ciel, le soleil et la mer
Chantent tous: le ciel, le soleil et la mer.

Et le soir, tous ensemble
Quand nous allons danser
Un air qui te ressemble
Viens toujours te chercher
Il parle de vacances
Et d’amour et de chance
En chantant le ciel, le soleil et la mer
En chantant le ciel, le soleil et la mer.

Quelque part en septembre
Nous nous retrouverons
Et le soir dans ta chambre
Nous le rechanterons
Malgré le vent d’automne
Et les pluies monotones
Nous aurons le ciel, le soleil et la mer
Nous aurons le ciel, le soleil et la mer.

Paroles et Musique: François Deguelt   1965 © Editions Arpège

http://youtu.be/CBOYAqB2sJA

http://youtu.be/Ya6ao_ep4b4

Publié dans : Non classé | le 14 août, 2011 |2 Commentaires »

La véritable paix…

4038.jpg

« La paix ne viendra en vous que si tout votre être peut vibrer à l’unisson avec une idée sublime, désintéressée.
Vous ne pouvez pas connaître la paix tant que vous n’introduisez pas dans vos cellules, dans tout votre être, des pensées d’amour, c’est-à-dire l’indulgence, la générosité, le pardon, l’abnégation.
Vous ne pouvez pas parce que ce sont ces pensées seulement qui procurent la paix.
Regardez, si vous avez quelque chose à reprocher à votre voisin, si vous ne pouvez pas lui pardonner, et que vous vous cassiez la tête pour savoir comment vous venger…
Ou alors, si quelqu’un vous a emprunté de l’argent et que vous pensiez tout le temps qu’il doit vous le rendre, ce n’est pas possible d’avoir la paix, parce que ce sont des pensées trop personnelles, trop égoïstes.
Et même si vous êtes tranquilles pour quelques minutes, quelques heures, ce n’est pas encore la paix, c’est un peu de repos, une accalmie (et cette paix-là, même les méchants peuvent l’avoir), et ensuite, de nouveau, vous êtes repris par des états épouvantables.
La véritable paix est un état spirituel qu’il est impossible de perdre une fois qu’on l’a obtenu. »

(Mikhaël Aïvanhov)

Publié dans : Non classé | le 14 août, 2011 |Pas de Commentaires »

Comme une bulle de savon chatoyante, irisée…

soapbubblefoliagebackgroundiridescentcolourstraquair040801.jpg

« Beaucoup se donnent pour règle de vie : « faire confiance à la nature, suivre la nature », mais de quelle « nature » parlent-ils ?
Il y a divers degrés de manifestation de la nature.
L’animal obéit sans hésiter à son instinct naturel, ce qui lui permet de survivre.
L’être humain aussi recherche d’instinct sa survie et son bien-être terrestre ; mais n’a-t-il pas d’autres aspirations, d’autres besoins d’ordre spirituel ?
 La conscience humaine est le lieu où commence à se manifester une autre nature : une compréhension plus universelle, un amour plus impersonnel, une action plus désintéressée.
Le Maître O.M. Aïvanhov a choisi d’appeler la première nature personnalité et la seconde individualité.
Pour simplifier la question, nous dirons que l’être humain est une unité parfaite, mais que cette unité est polarisée, c’est-à-dire qu’elle se manifeste dans deux directions, sous deux aspects différents.
L’homme est fait de deux natures: la nature inférieure (que nous appellerons moi inférieur ou personnalité) et la nature supérieure (que nous appellerons moi supérieur ou individualité) qui ont les mêmes facultés de penser, de sentir et d’agir, mais en direction contraire.
 Pour prendre conscience de cette différence, il faut s’observer.
 La majorité des humains mélangent tout: les pensées et les sentiments inférieurs sont pour eux de la même nature que les pensées et les sentiments supérieurs; ils ne savent pas les distinguer les uns des autres.
Tandis que pour les initiés cette distinction est absolument claire.
 En réalité, on ne peut trouver la limite absolue qui sépare ces deux natures parce que l’une se fond dans l’autre (comme les couleurs du spectre que l’on distingue très nettement de loin mais dont on ne peut de près discerner la ligne de séparation) mais, dans la vie courante, on les distingue fort bien l’une de l’autre.
La personnalité veut à tout prix se montrer, et pour cela elle est prête à employer tous les moyens, agréables ou désagréables; elle se couvre de couleurs criardes, de vêtements excentriques, et se fait remarquer par un rire grotesque, des gestes affectés.
 Elle veut toujours se montrer plus qu’elle n’est, comme une poule qui gonfle ses plumes pour se grossir.
 Mais elle est surtout extrêmement changeante et passe d’un état à l’autre avec une incroyable facilité: successivement gaie puis triste, optimiste puis découragée, gentille puis méchante.
Elle craint la faim, la pauvreté, la mort, et fait des calculs invraisemblables pour s’assurer sa nourriture et toutes sortes de possessions.
Mais elle ne peut rien retenir parce qu’elle est un gouffre sans fond où tout se perd.
La personnalité n’a qu’un mobile: l’intérêt, et elle est capable pour cela de changer de philosophie, de religion, d’opinions politiques aussi rapidement que le demandent les circonstances.
L’individualité agit tout au contraire de la personnalité.
 Elle n’est pas pressée de se montrer, elle ne jette jamais de poudre aux yeux, elle ne crie pas pour être remarquée parce qu’elle est certaine d’être découverte quand ce sera nécessaire.
 Pour cela, elle ne compte que sur ses dons et son travail.
Elle porte en elle une conviction stable, inébranlable, une foi et un espoir constants et fermes.
Elle ne varie pas, son point de vue reste immuable.
Malheureusement les humains comptent beaucoup trop sur leur personnalité, et presque tous cherchent la liberté, le bonheur et la lumière du côté inférieur de leur nature.
Non, avec la personnalité on ne trouve que la faiblesse dans le plan physique, la souffrance dans le plan astral, et les erreurs dans le plan mental.
C’est tout ce que la personnalité humaine peut donner en dépit de ses apparences séduisantes.
Elle ressemble à une bulle de savon: la bulle de savon s’envole, chatoyante, irisée, mais très vite, elle éclate. »

(O.M. Aïvanhov )

Publié dans : Non classé | le 14 août, 2011 |Pas de Commentaires »
12345...31

Journal intime d'une ado |
langedelanuit |
Des mots, une vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Etre soi
| Moi et Eux !!
| baclofenfr