Envie de devancer l’heure…

cvd.jpg

La vie est un curieux parcours, plein d’embûches et de découvertes, de surprises et de déconvenues.
On vient, on va.
On rencontre des gens, que l’on oublie, qui disparaissent…
J’ai  déjà affaire  à une mère envahissante, à un frère critiqueur, j’ai eu affaire à un conjoint jaloux, à des collègues de travail geignards, à des patrons dominateurs , à des voisins irrespectueux , à des gens qui  se sont insinués, qui ne m’ont plus lâchée , qui  se sont accrochés à moi comme des tiques…Ils sont si pesants parfois, que l’on a envie de devancer l’heure.
C’est le cas de l’homme dont je vais vous raconter.
Qui est-il? C’est une personne habituellement gentille et cordiale,polie et serviable.Il a une carrière juridique, il travaille comme Procureur en charge des enquêtes et des poursuites relatives à la criminalité. Veuf inconsolé et solitaire depuis une année…Il m’a abordée , lors d’une visite chez des connaissances ,il y a quelques mois…Mon  premier réflexe face à lui est de fuir et d’aller me cacher.Naïve que je suis, j’hésite à en lui parler …J’ai  pris du recul pour mettre le plus de lumière possible car refouler mes sentiments sans les exprimer je n’arriverai pas à relâcher ma tension .
 En sa compagnie, je me sens déprimée, vidée de toutes mes énergies et franchement irritée.
Il impose le flux de ses paroles, la plupart du temps inutile.
Il est si absorbé par ses récits interminables qu’il ne voit pas mon air ennuyé.
Il bavarde inlassablement.
Serait-ce pour être accepté et aimé, pour se sentir important?
Il parle trop.Comment l’amener à prendre conscience que son insistance,ses compliments équivoques me dépriment, même si cela peut paraître paradoxal à première vue?
Je comprends les motifs profonds qui le poussent à agir de la sorte .
Peut-être parviendra-t-il  à  comprendre mes sentiments? Il viendra bientôt dans ma ville a l’occasion des vacances de Pâques.
Je dois rester calme, je dois utiliser des termes apaisants et chaleureux et je dois sourire  pour pouvoir désamorcer cette  situation délicate, tout en me libérant de ma tension .Mais je dois y mettre un terme.

Publié dans : Non classé |le 19 avril, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Journal intime d'une ado |
langedelanuit |
Des mots, une vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Etre soi
| Moi et Eux !!
| baclofenfr